Attention cet article va être un peu technique, mais il a pour but de vous informer sur vos droits et obligations quant à l’utilisation du Vinaigre dans les jardins.

 

L’Union européenne autorise l’utilisation du vinaigre dans les zones non-agricoles (jardins, espaces végétalisés et infrastructures), pour une application comme désherbant sur les chemins, les bordures, les trottoirs et les terrasses, à une concentration de 60% (60 g/L).

 

1. Le vinaigre, une « substance de base » :

Le vinaigre est considéré par les instances européennes (texte règlementaire N°2015/1108 du 08/07/15) comme une « substance de base *» depuis 2015, pour certains usages :

  • Pour la désinfection des outils.
  • Dans le cadre de la lutte contre la propagation des maladies du végétal.

Les substances de base, des substances pouvant être utilisées à des fins phytopharmaceutiques (fongicide, bactéricide..), bien qu’elles ne correspondent pas à leur usage premier. Elles permettent ainsi de protéger les cultures contre certaines maladies ou certains bioagresseurs (être vivant s’attaquant aux plantes tels que les pucerons, le mildiou, les plantes adventices..).

Les substances de base, n’ont ni d’effets nocifs immédiats ou différés sur la santé humaine et animale, ni d’effets inacceptables sur l’environnement. Elles peuvent être utilisées en Europe après avoir été approuvées par un règlement européen pour le vinaigre elle a été revu le 30/01/2019, validant ainsi la partie herbicide de ce produit sous réserve d’un rapport d’examen de la commission européenne. Il est paru le 26/01/2022.

Quelques exemples d’autres substances de base :

.

2. Les usages autorisés du vinaigre suite au rapport de la commission européenne :

  • Fongique (bio) (1L de vinaigre / 1L d’eau froide) mais faible dispersion
  • Bactéricide (bio) (1L de vinaigre / 1L d’eau froide) mais moyenne dispersion
  • Désinfectant pour les outils (bio) (50ml de vinaigre pour 1l d’eau chaude)
  • Herbicide (pas bio) (pur si vinaigre à maxi 6% au-delà une dilution 60 vinaigre /40 eau tiède (ou au moins supérieur à 10°)

() = concentration 

5. Protection des utilisateurs

vinaigre-blanc-grand-mereBien qu’alimentaire, le vinaigre nécessite des mesures de précaution similaire à l’utilisation de produit chimiques.
Les mesures de sécurité à respecter sont les suivantes :

  • Ne pas inhaler les gaz, les vapeurs et les aérosols. Eviter tout contact avec les yeux et avec la peau.
  • Favoriser la mise en place de mesures de protection collectives par rapport aux mesures de protection individuelles.
  • Utiliser des appareils conformes à une norme approuvée.
  • Portez des gants en caoutchouc et des lunettes en cas de projections.
  • Utiliser un appareil de protection respiratoire (masque FFP2 au minimum au mieux un masque à cartouche (EN 141))

 

Extrait du rapport :

Le vinaigre pourrait être considéré comme une substance préoccupante compte tenu de la toxicité par inhalation chez l’homme de l’acide acétique contenu dans le vinaigre.
Toutefois, dans les conditions d’utilisation proposées, il est peu probable que des effets pertinents par inhalation puissent se produire de manière systématique.

 

Pour faire simple :

Quand j’utilise le vinaigre en herbicide je me protège.

Avant de pulvériser, prenez vos précautions !

Le vinaigre peut vous brûler les poumons

Consulter le manuel / la notice d'instructions
Consulter la notice
Protection obligatoire du corps
Protection obligatoire du corps
Masque obligatoire
Masque obligatoire
Protection oculaire obligatoire
Protection oculaire obligatoire
Protection obligatoire des mains
Protection obligatoire des mains
Port des chaussures/bottes obligatoire
Port des chaussures/bottes obligatoire
Lavage obligatoire des mains
Lavage obligatoire des mains
armoire sécurisée
Ranger vos produits à l'abri de l'eau et de vos enfants et de vos petits-enfants

 

3. Innocuité* (non-nocif) du vinaigre en tant que désherbant :

La Commission européenne a consulté l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA) qui a conclu à l’innocuité du vinaigre en tant que désherbant, tant pour les humains que pour l’environnement.

Le Scopaff (Comité permanent sur les végétaux, les animaux, les denrées alimentaires et les aliments pour animaux) a en effet considéré, sur la base des études de l’EFSA, que cet usage est proche de celui déjà autorisé pour les cultures médicinales aromatiques et à destination de la parfumerie.

Soit des applications ciblées sur des zones réduites ou limitées spécifiquement aux endroits où des adventices sont présentes. 

 

Il est donc peu probable que cette deuxième extension d’utilisation entraîne un risque important tant pour l’environnement que pour l’utilisateur.

 

4. Conditions d’usage :

Les zones concernées par l’usage du vinaigre en tant que désherbant sont :

  • les chemins,
  • les bordures,
  • les trottoirs,
  • les terrasses,
  • les massifs,
  • les potagers

ViVERT espère ne pas avoir été trop pisse-vinaigre sur cet article

Pour plus d’information Contactez-nous

 

Pour vos allées nous pratiquons le désherbage manuel, mécanique, thermique et/ou pulvérisation de vinaigre (dans les règles de l’art, bien évidemment)