Guide d’entretien et du traitement de la pelouse

calendrier entretien pelouse
Pour bien entretenir votre pelouse,

Voici les principaux soins à apporter :

 

1/ Scarification : éliminer la mousse et le feutrage.

scarification mécanique

Au fil de l’année, des résidus de végétaux (racines, herbes, feuilles mortes etc.) forment une fine couche à la surface du sol appelé le feutrage, qui empêche l’air, les pluies et les éléments nutritifs de pénétrer le sol.

Principales conséquences :

 1. Le gazon va se déshydrater et manquer de minéraux.

2. L’eau restée à la surface du sol favorisera la prolifération de la mousse

Pour éliminer le feutrage et la mousse, une à deux fois par an, utilisez un râteau-feuille éventail fin en métal ou un scarificateur (manuel ou mécanique). La scarification permet, de découper l’enchevêtrement des végétaux et de la mousse, et  à la pelouse de se régénérer.

Un jour ou deux avant de scarifier, tondre au bac (ramassage) la pelouse de manière rase (au plus bas de la tondeuse).

Scarifier en croisant les passages pour une plus grande efficacité.

En grattant ensuite le sol avec un râteau éventail vous enlèverez les débris de mousses et de racines.

Puis semez de nouvelle graine avec un gazon dit de « regarnissage », « semez » du terreau ou compost en fine pluie, roulez et arrosez légèrement.

 

2/ Le désherbage :

désherbeur manuel

Pour désherber à la main, commencez par arroser copieusement pour enlever plus facilement les racines, à l’aide d’un couteau, ou muni d’un désherbeur manuel si nécessaire.

L’utilisation d’un herbicide de synthèse pour les particuliers est interdite depuis le 1er  Janvier 2019. Seuls les produits de biocontrôle et les produits utilisables en Agriculture Biologique sont autorisés.

Voir la liste des produits qui ne sont plus autorisés aux particuliers à partir du 1er janvier 2019

Les désherbants sont plus efficaces sur des herbes jeunes, il ne faut donc pas attendre que le gazon soit trop envahi pour intervenir. Les désherbants se présentent sous deux formes :

  • Liquide : à diluer et à appliquer à l’aide d’un pulvérisateur,
  • Solide : à épandre à la main ou à l’aide d’un épandeur.

Il existe des désherbants sélectifs : destinés à éliminer une plante précise, comme le liseron par exemple, et des désherbants totaux, efficaces sur un grand nombre d’espèces. Ces derniers sont à utiliser localement sur la plante à éliminer car ils peuvent nuire aux herbacées composant le gazon.

 

NOUS DECONSEILLONS L’UTILISATION DE PRODUIT PHYTOSANITAIRE.

 

3/ L’arrosage de la pelouse

arrosage pelouseEn été, il ne pleut pas toujours assez et le gazon se déshydrate. Il est donc nécessaire de l’arroser.

On vous recommande de ne pas arroser trop souvent, mais d’arroser abondamment pendant la nuit.

En effet, les arrosages trop fréquents empêchent les racines de se développer vers le bas pour rechercher l’humidité et le gazon devient de plus en plus sensible à la sècheresse. Ainsi, en cas de restriction d’eau, il vaut mieux ne pas arroser du tout que d’arroser trop peu.

Il ne faut pas arroser en pleine chaleur pour éviter l’évaporation de l’eau, mais attendre le soir, quand le soleil est couché.

S’équiper d’appareils d’arrosage d’aspersion adaptés (à la surface et à la forme de son jardin) permet d’éviter que certaines zones soient oubliées, ou trop arrosées.

En été, il est intéressant de relier les arroseurs à un programmateur qui déclenchera l’arrosage en milieu de nuit.

L’eau aura ainsi le temps de pénétrer dans le sol. Le lendemain matin, lpelouse est réhydratée, et plus verte que la veille.

 

4/ La tonte du gazon

tonte gazonPour avoir un beau gazon, il est indispensable de le tondre régulièrement. En dehors de l’aspect esthétique, la tonte :

 1. limite la concurrence des mauvaises herbes en les coupant avant qu’elles n’aient pu se reproduire,

 2. favorise le taillage (la coupe d’une tige d’herbe permet la repousse de plusieurs tiges) et donc la densification du gazon. .

Avant de tondre, ramassez les cailloux et branches mortes pour éviter d’abîmer la lame ou le carter de la tondeuse. Il faut ensuite attendre que la pelouse soit sèche pour que la tonte soit plus efficace.

Au printemps et en automne, il est nécessaire de tondre une fois par semaine ou tous les 15 jours. Contrairement aux idées reçues, plus on tond ras, plus il faut tondre souvent. D’ailleurs, les robots de tonte sont des robots tondeuses autonomes qui facilitent grandement l’entretien du gazon sans aucun effort.

La hauteur de coupe dépend du type de gazon et de l’usage que l’on fait de sa pelouse.

Plus le gazon est piétiné, plus il doit être long.

Une lame de tondeuse parfaitement affûtée et désinfectée permet de réaliser des coupes bien nette des brins d’herbes. Plus la coupe est franche et moins le risque de maladies est important.

Les tondeuses « mulching » permettent ciseler finement les brins d’herbes et ainsi de favoriser la décomposition des « déchets de tonte ». Cette technique a plusieurs avantage :

Pas ou peu de ramassage (moins de déchets, moins de fatigue, moins de risque TMS (Trouble musculo squelettique)

Rendre l’azote et le phosphore au sol grâce à la décomposition du gazon.

Maintien des sols, grâce à meilleur enracinement des gazons

Moins d’arrosage et un gazon plus vert.

 

L’idéal est d’alterner mulching et ramassage pour éviter que la couche de débris végétaux sur la pelouse ne dépassant les 3-5 cm.

Il est indispensable de ramasser la première et la dernière tonte (tonte de propreté).

 

Maintenant !

Pour une magnifique pelouse,

c’est à vous de jouer !

Vous avez besoin d’aide ? Contactez-nous