Guide d’entretien de vos conifères

Vous êtes nombreux à nous demander comment entretenir le conifere. Alors suivez le guide 😉

entretenir conifere

Faut -il étêter un conifère (HORS IF)?

Cette question nous revient souvent, notre réponse est toujours la même :

– La réponse est NON, et jamais.

– Nous suggérons alors soit d’abattre ce conifère qui à priori est mal placé.

– OU Si c’est une question de luminosité, nous aurons tendance à suggérer une taille d’éclaircie avec suppression des branches basses.

Mais en aucun cas il faut couper la partie du sommet d’où il tire sa force.

Ce qui se passe après avoir étêté un conifere

Il faut savoir qu’un arbre réagit très mal à une taille de sommet. Il prévoit de reformer rapidement ce sommet en fabriquant de nombreux rejets.

Ces rejets se forment juste en dessous de la taille effectuée. Pour les sapins, généralement, il se forme deux rejets principaux qui auront une direction vers le ciel.

Le gros soucis, c’est que contrairement aux branches classiques insérées au cœur du tronc de l’arbre, les rejets eux sont insérés et prennent ancrage en périphérie. Au niveau de l’écorce de l’arbre.

Les rejets n’ont aucune résistance à tous les phénomènes naturels : vent fort, poids de la neige, élagueur…

Si bien que si vous avez un arbre présentant des rejets à proximité de votre toiture vous risquerez de voir un jour ou l’autre une branche se casser violemment et causer des dommages.

Le danger des rejets de conifère

conifereLes rejets sont un réelle danger à prendre en considération. Alors que bien souvent, les personnes taillent les conifères en pensant que cela limitera le danger qu’il peut provoquer. C’est pourquoi après un étêtage il est impératif de faire intervenir tous les 2 ans au maximum un élagueur afin de réduire/sélectionner les rejets, voir redescendre la cime si le sujet étêté réagi mal à la coupe et sèche au niveau de la cime. Pour une prestation d’entretien d’arbre comprenant une équipe en élagage ainsi que gestion des déchets il faut compter un budget moyen estimatif de 500 à 800€ àHT.

En plus des rejets, l’arbre est affaibli et il va végéter. Certaines plantes comme l’IF vont reprendre rapidement, d’autre ne vont pas cicatriser si facilement. Vous allez observer des jaunissements, quelques branches mortes, puis l’arbre tout entier sera en mauvaise santé.

Il faut savoir qu’en effectuant une grosse taille des branches, vous supprimez aussi une grande partie des racines principales servant à l’ancrage de l’arbre.

En effet, l’arbre réagit en fonction de ses besoins du moment. Si 1/3 du branchage n’existe plus, l’arbre va délaisser les racines qui alimentaient ces branches.

Vous comprenez qu’il est primordial de tailler avec douceur et sans excès . Et surtout pas les extrémités.

Un conifère haut et en bonne santé a une bien meilleure tenue et rigidité qu’un conifère étêté présentant des carences.

eteter conifereLes bonnes questions à vous poser

Prenez le temps de réfléchir à ces quelques lignes et voici quelques autres questions qui peuvent vous aider dans votre réflexion :

– Est ce qu’en supprimant les branches basses seulement, le problème actuel ne serait-il pas résolu ( emprise au vent…)?

– Est-ce qu’un élagage ne dépassant pas 1/3 du volume foliaire actuel serait suffisant ?

– En abattant un arbre, vous pouvez très bien replanter un autre à côté d’une croissance adaptée et plus petit (ex : ALBIZIA / CERCIS )

– Les arbres dans la forêt montent à 30 , 40, 50 m sans jamais tomber. Pourquoi le mien tomberait-il?

– Les feuillus ont un meilleur ancrage au sol que les conifères qui ont un ancrage superficiel: dans le cas d’un abattage, pensez à replanter un feuillus à la place.